mr. monkies X Benjamin Helle

Publié le : 24/02/2017 09:49:05
Catégories : ARTICLES

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis passionné, je ne suis pas capable de me concentrer sur une activité. Aujourd'hui, j'ai 5 casquettes :) Je suis assistant designer chez Alain Gilles / The Studio à Bruxelles, je suis aussi designer produit de mon côté, j'ai fondé la marque de sac urbain Delepaule, j'ai co-fondé le collectif Accent avec Tim Defleur avec qui nous nous amusons à théâtraliser  des moments de vie, et enfin je suis plasticien avec le projet Interlud.

Que dessines-tu habituellement ? 

Dans mon cas, le dessin est d'abord un outil qui me permet, en tant que designer, de communiquer une idée à un collègue ou un client. C'est un moyen de se mettre d'accord et d'avancer sur un projet. Je dessine toutes sortes de produit comme des bougeoirs, des sacs à dos, des pièces de mobilier etc etc. Dans le cas d'Interlud, c'est différent bien sûr : je dessine des lieux de vie, principalement des rues, avec dans l'idée de mélanger les lignes de perspectives, en superposant plusieurs dessins pour introduire une notion de temps et permettre au spectateur de voyager à travers l'oeuvre.

Avec quoi dessines-tu ?

Je dessine avec ce que j'ai, je ne suis pas un technicien, je ne maîtrise pas un outil en particulier, et j'ai encore beaucoup de choses à apprendre de la matière et des outils. Je ne me contrains pas sur ce point. Pour l'instant, je travaille au marqueur (à alcool, acrylique ou eau), mais je m'essaye aussi à l'encre de chine et à l'aquarelle. Quand il s'agit de croquer pour préparer une toile, c'est en fonction de ce que j'ai sous la main : bic, signe pen, ou critérium. J'utilise aussi beaucoup la photo (canon G11) pour composer mes images et avoir une base de données de lieux et d'ambiances.

Quelles sont tes sources d’inspiration

La ville m'inspire : il y a un contraste/lien fort et puissant qui me fascine entre l'homme et la pierre. Nous vivons dans des villes bien plus vieilles que nous. Pourtant, nous en prenons possession au point d'oublier qu'elles ont plus de choses à raconter que ce qu'une vie pourra raconter. Ce que j'aime, c'est lever les yeux et m'attarder sur des détails devenus banals parce qu'on a oublié de les faire vivre au travers de nos regards. En ce sens, j'aime aussi énormément le street art, lorsque les artistes prennent le temps de bien choisir leurs murs et qu'ils le font résonner d'une toute nouvelle façon pour diriger et affûter le regard des gens.

 Comment as-tu découvert la marque mr.monkies ?

Sur internet je crois, un blog certainement. Internet est une encyclopédie chaotique mais riche. C'est très drôle de s'y perdre, on se rend souvent compte à quel point on ne sait rien ;)

 Est-ce habituel pour toi de dessiner sur des chaussures ? 

Absolument pas, et c'est pour ça que je vous ais contacté ! Comme je l'ai dit précédemment, je suis constamment à la recherche de nouvelles expériences. Qui plus est, je trouvais génial de pouvoir dessiner sur le support qui me permet de m'inspirer (la boucle est bouclée)

Pourquoi as-tu dessiner ce design sur tes chaussures ? 

C'est le quartier Ste Catherine à Bruxelles. C'est un des premiers quartiers que j'ai découvert en arrivant ici, qui m'a fait me dire que Bruxelles est vraiment une ville géniale ! Ce qui est très intéressant, c'est que la rue juste derrière grouille de touristes, c'est très animé (trop pour moi). Et là, on peut se poser sur un transat le long des points d'eau en buvant une bière, on dirait une place de village un dimanche après midi. 

Où aimerais-tu vivre ?

Pour l'instant Bruxelles me plait bien. J'ai vécu en Inde un moment, c'est une expérience de vie incroyable. Pour l'instant la France ne m'attire pas, je l'aime pour sa pierre, mais je suis trop conscient de ses hommes. J'aime être étranger, on se soucie moins des problèmes, on se concentre plus sur l'émotion qui émane des lieux et des gens.

Peux-tu nous parler de tes projets futurs ?

Pour l'instant, je suis très occupé avec les sacs Delepaule. Interlud est aussi un projet qui va me prendre de plus en plus de temps et où il y a encore beaucoup à explorer. Mon objectif est de réussir à vivre de ma créativité, peu importe le sujet, le support ou l'outil. Tout dépendra de ce(ux) qui m'entoure.

Découvrez la collection faite par benjamin helle sur le site ici

---

Partager ce contenu